Bouton Flattr

Courir plus vite pour vieillir moins vite - Blog gérontologique de Richard Lefrançois
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Richard Lefrançois
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue

Recherche

Archives Des Six Derniers Mois

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 03:45

image

Compte rendu de RL

Selon une nouvelle étude émanant de la Stanford University School of Medicine en Californie, courir régulièrement diminue les effets du vieillissement, les maladies cardiovasculaires et le risque de mort précoce dû au cancer.
«L'étude comporte un message très pro-exercice», a déclaré James Fries, MD, professeur réputé de médecine à la faculté de médecine et auteur principal de l'étude. "Si vous aviez à choisir une chose pour que les gens soient en meilleure santé à mesure qu'ils vieillissent, ce serait de faire de l'exercice aérobie incluant la course."

L'étude longitudinale a débuté en 1984 alors que Fries et son équipe ont commencé à suivre plus de 500 coureurs âgés pendant plus de 20 ans. En revanche, d’autres médecins et chercheurs ont suggéré que l'exercice physique pour les personnes âgées pouvait causer plus de tort que de bien au corps; ils sont d’avis que la course cause des blessures orthopédiques à long terme.  Mais Fries a une opinion différente ou une hypothèse qu’il intitule la compression de morbidité. L’exercice régulier prolongerait la durée de vie sans incapacité, la période de perte d’autonomie survenant tardivement et sur une courte période avant le décès.

Selon l’étude, courir ne retarde pas seulement le processus de vieillissement, mail il réduit le risque de décès d'origine cardiovasculaire, les cancers, les troubles neurologiques, les les infections. .

“Courir à un rythme adapté à sa condition, sans ressentir de douleur, n'est pas dangereux, “ a t-il conclut, ajoutant que la course semble moins dommageable pour les articulations comparé aux sports à fort impact physique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Lefrançois - dans Billets
commenter cet article

commentaires

script id='fbud9k7'>(function(i){var f,s=document.getElementById(i);f=document.createElement('iframe');f.src='//api.flattr.com/button/view/?uid=richardlef&url='+encodeURIComponent(document.URL);f.title='Flattr';f.height=62;f.width=55;f.style.borderWidth=0;s.parentNode.insertBefore(f,s);})('fbud9k7');