Bouton Flattr

Définition de la maltraitance des aînés - Blog gérontologique de Richard Lefrançois
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Richard Lefrançois
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue

Recherche

Archives Des Six Derniers Mois

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 15:02

On estime qu’environ 7% des aînés sont victimes d’une forme ou l’autre de maltraitance au Québec. Avec l’accélération du vieillissement démographique au cours des prochaines décennies, il devient donc urgent de mettre en place des mesures concrètes pour éradiquer ce fléau. Au Québec, une campagne d’information et de sensibilisation est déjà en cours, ce qui constitue un pas dans la bonne direction.

 

On peut obtenir plus d’information sur la maltraitance en visitant le site suivant : http://maltraitanceaines.gouv.qc.ca/ampleur_de_la_maltraitance_des_ainees

 

On y retrouve notamment une définition de la maltraitance et une classification des mauvais traitements infligés aux aînés. Je les reproduis ci-contre.

DÉFINITION

La maltraitance envers les personnes aînées, c’est la violence psychologique ou physique, l’exploitation, la négligence, la violation des droits et les mauvais traitements dont elles font l’objet.

C’est quelqu’un qui humilie, infantilise, rudoie ou qui omet délibérément de prodiguer un soin essentiel, un proche qui soutire de l’argent, qui fait volontairement pression pour obtenir son héritage, etc. Et ce ne sont là que quelques exemples de types de maltraitance envers les personnes aînées.

De fait, c’est un concept vaste et complexe qui peut toucher l’intégrité physique, psychologique, sexuelle et financière d’une personne tout en ayant des répercussions sociales et légales ainsi qu’en matière de santé publique.

On peut donc définir la maltraitance envers les personnes aînées de plusieurs façons. La définition retenue par le gouvernement du Québec est celle de la Déclaration de Toronto sur la prévention globale des mauvais traitements envers les aînés, de l’Organisation mondiale de la Santé, en 2002 :

« Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée. »

La définition retenue par le gouvernement du Québec adaptée à partir de celle qu’a adoptée l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est la suivante :

« Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée. Ce geste, intentionnel ou non, est de nature interpersonnelle ou découle de l’organisation des services dans les divers milieux de vie des personnes aînées. »

 

 

La maltraitance peut prendre différentes formes, elle peut être :

De nature physique

Se faire frapper, pousser, lancer des objets, administrer de force des aliments, enfermer, rudoyer ou devoir attendre indûment pour aller à la salle de bain ou satisfaire d’autres besoins, etc.

De nature psychologique ou émotionnelle

Être victime d’atteintes à l’identité, à la dignité, à l’estime de soi ou à ses valeurs, subir un dénigrement de ses croyances ou de ses pratiques religieuses, se faire humilier, menacer, infantiliser, ignorer ou isoler, entendre des propos dégradants sur sa personne, son âge ou son degré d’autonomie, etc.

De nature sexuelle

Se faire harceler, subir des attouchements ou être victime d’exhibitionnisme, de viol ou se faire ridiculiser parce qu’on souhaite exprimer sa sexualité, etc.

De nature matérielle ou financière

L’exploitation financière peut prendre plusieurs formes. Se faire soutirer de l’argent, se faire voler des bijoux, des biens ou des espèces, subir des pressions par rapport à un héritage ou un détournement de fonds ou encore frauder par vol d’identité, par télémarketing, par utilisation inappropriée de cartes de services bancaires ou d’une procuration bancaire.

Une violation des droits de la personne

Être victime de discrimination en raison de son âge, se voir imposer un traitement médical, etc.

De la négligence

La négligence peut s’exprimer par l’omission de poser un geste alors que celui-ci serait nécessaire pour le bien-être de la personne aînée. Cette omission peut être intentionnelle ou ne pas l’être lorsqu’elle découle d’un manque de connaissance ou de conscience d’une situation donnée.

Une personne aînée peut être victime de plusieurs types de maltraitance, et ce, d’un ou de plusieurs individus de son entourage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Lefrançois - dans Billets
commenter cet article

commentaires

script id='fbud9k7'>(function(i){var f,s=document.getElementById(i);f=document.createElement('iframe');f.src='//api.flattr.com/button/view/?uid=richardlef&url='+encodeURIComponent(document.URL);f.title='Flattr';f.height=62;f.width=55;f.style.borderWidth=0;s.parentNode.insertBefore(f,s);})('fbud9k7');