Bouton Flattr

Éternels, les boomers? - Blog gérontologique de Richard Lefrançois
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Richard Lefrançois
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue
  • Retraité et professeur associé (Université de Sherbrooke, Québec), Sociologue, gérontologue

Recherche

Archives Des Six Derniers Mois

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:25

Un article paru sur ce site : http://jobboomblog.com/2010/04/27/eternels_les_boomers

sous la plume de Christine Lanthierimage

 

Voilà plusieurs années que l’on se fait rebattre les oreilles avec la retraite imminente des babyboomers. Or, de récentes données de l’Institut de la statistique du Québec laissent croire que les travailleurs les plus âgés n’ont pas encore dit leur dernier mot.
En 2009, alors que le Québec en pleine récession perdait 37 500 emplois (soit 1% de tous les jobs de la province), les 55 ans et plus en obtenaient à eux seuls 30 500, une hausse de 5,4 % par rapport à l’année précédente.
Si bien que, pour la première fois depuis que l’on compile des statistiques à ce sujet, le nombre de 55 ans et plus en emploi (597 200) a dépassé celui des 15-24 ans (539 900)! Le facteur démographique y est pour beaucoup (les boomers sont les plus nombreux de la pyramide des âges), mais il n’explique pas tout.
Certes, le Québec est encore le paradis des retraites anticipées, comme le déplorait en janvier dernier un rapport du CIRANO intitulé
La longévité : une richesse . À peine un tiers des Québécois de 55 ans et plus sont sur le marché du travail, un taux d’activité sous la moyenne canadienne, qui est de 36 %.
Toutefois, leur progression à ce chapitre est constante depuis 2002. D’autant plus que la récente crise financière en a contraint certains à prolonger leur vie active. Selon un
sondage de la Régie des rentes du Québec, le fait de voir ainsi fondre leurs économies a poussé 30 % des 55-64 ans à retarder l’âge auquel ils prévoyaient dire bye bye boss.
Et que font-ils en attendant? Une
analyse du CETECH montre que les gains d’emplois des 55 ans et plus entre 2008 et 2009 ont été particulièrement élevés du côté du commerce (+ 22 %) et du travail autonome (+ 16 %). Comme si, contraints de continuer à travailler, plusieurs avaient créé leur propre emploi ou réussi à convaincre un gérant de magasin que leur longue expérience en valait le coup.
Que ce soit par envie de poursuivre l’œuvre d’une vie ou par manque de chance (ou de prévoyance) au plan
financier, les travailleurs plus âgés prendront peut-être le chemin de la Floride un peu moins vite dans les années à venir. Une forte proportion (44 %) de Québécois envisagerait même de continuer à travailler après 65 ans.
Comme l’écrivait récemment un représentant du Conference Board, le marché du travail de
2020 pourrait donc ressembler davantage à un cocktail intergénérationnel qu’à une déferlante de relève.
Toutefois, fait remarquer le sociologue
Richard Lefrançois, les boomers ne resteront pas à n’importe quel prix. Cette génération qui s’est battue pour obtenir de meilleures conditions de travail connaît sa valeur et n’a que faire des emplois précaires et mal payés.
De quoi compliquer l’équation que doivent résoudre les employeurs déjà aux prises avec les revendications des Y.

 

COMMENTAIRES DE RAYMONDE TREMBLAY

Les fameux ^boomers^, même le nom commence à me déranger car il est à connotation négative dans notre cas à nous les 50 à 60 ans. On ne parle que des 60 ans et plus finalement. Ceux qui n'ont eu que les miettes et qui doivent en arracher encore pour trouver un travail convenable parce que les 60 ans et plus ne quittent pas le leur, ils ont à peu près les mêmes compétences que nous et ont tout raflé, les bons emplois au gouvernement (car n’oublions pas que le gouvernement a créée ces emplois spécialement pour eux à l’époque sinon plusieurs en auraient arrachés, pas vrai?) la généreuse pension qui s'en vient, les avantages sociaux et ceux de l'ancienneté, leur maison est payée heureusement et peuvent même la rénover tous les ans et tout va bien.
Avons-nous une idée de ce que les 50-60 ans vivent? Les employeurs ne s'intéressent pratiquement pas à eux car ils veulent des jeunes avec des diplômes et avec l'espoir qu'ils vont travailler longtemps chez eux avant de prendre leur retraite. Nous sommes même victimes de discrimination. Même des emplois à la fonction publique nous sont refusés pour cette raison.
Savez-vous que justement à cause du très grand nombre de ces boomers les plus jeunes d'entre eux ont même dû s'exhiler dans les années 1980 parce que les plus vieux avaient commencé à exiger des cartes pour la construction (ce qui n'est pas dit ici c'est que plusieurs d'entre eux n'avaient jamais tenu un marteau et ils obtenaient leur carte) alors lorsque le soit disant bassin était plein il n'y en avait plus pour les autres! Nous avons dû partir vers l'Alberta ou l'Ontario pour survivre. Ensuite pour certains qui avaient le mal du pays et qui revenaient après 5 ans ou 10 ans c'était encore pire parce que traités en étrangers évidemment. On venait d'ailleurs et on ne nous acceptait pas surtout si on était encore sur le marché du travail.
Plusieurs des 50-60 ans sont de très bons travailleurs manuels avec des compétences souvent exceptionnelles mais qui ne sont pas mis à contribution sur le marché du travail parce qu’ils n’ont pas obtenu leur secondaire V ou qu’ils n’ont pas assez de ¨papiers démontrant leur compétence¨. Ils obtiennent de peine et de misère des emplois souvent mal payés, instables parce que temporaires ou sur appel. Ils n’obtiennent aucune reconnaissance et sont constamment menacés par les plus jeunes qui poussent derrière et qui ont des beaux diplômes. Des emplois qui requièrent de l’expérience, du savoir-faire et surtout de la logique et de la débrouillardise sont donnés aux plus jeunes sous prétexte que 50-60 ans vont partir pour leur retraite trop tôt et que ça ne vaut pas le coup de les prendre. De quelle façon pouvons-nous gagner notre vie en attendant cette fameuse retraite qui ne viendra probablement jamais vu le contexte financier et l’incapacité de se ramasser quoi que ce soit? Nous ne sommes pas du bétail mais sommes traités ainsi. Pourquoi on ne parle pas de nous? Et où êtes-vous les autres 50-60 ans? Parlez-nous de votre vie et de vos espoirs futurs. Et SVP demandez à ceux qui ont décidé de tout classer et de nous juger, de nous donner un autre nom que les ¨boomers¨ nous méritons mieux que ça pas vrai?
Et vous les jeunes qui êtes tanné des vieux qui prennent vos jobs, vous avez raison mais ce sont les 60 ans et plus qui ont pris leur retraite ou leur semi-retraite et qui travaillent pour le FUN! Ils n’ont pas besoin d’argent, leur vie est faite et tout va bien, ils travaillent pour se désennuyer car ils ne connaissent pas autre chose que le travail pour se stimuler ces gens-là vous le savez. Ils sont tellement travaillants, assidûs et fidèles à leur employeur. Alors arrêtez de nous en vouloir à nous.
Et vous le gouvernement qui nous avez mis de côté car vous voulez plaire à ceux qui ont justement des beaux plans de retraite et de l’argent à dépenser pour faire rouler votre belle économie basée sur la consommation et le tourisme. Vous qui ne voulez plus nous donner de formation car nous ne sommes pas la relève évidemment. Vous ne désirez pas investir dans notre peu d’avenir qu’il nous reste, je vous demande d’ouvrir grand vos yeux car vous passez à côté de beaucoup de talent et de gens très compétents malgré l’absence de diplôme. Notre société est malade et ne guérira certainement pas tant et aussi longtemps qu’on ne reconnaîtra pas l’utilité de tous . N’oublions jamais que le travailleur manuel est aussi important que le travail intellectuel. Sans les deux nous n’irons pas loin (et c’est ce qui se passe présentement). Avant d’aller chercher des travailleurs de l’extérieur, regardez un peu dans le bassin d’ici mais svp regardez avec l’esprit ouvert et vous verrez la richesse et l’abondance de talents .Respectez l’un et l’autre et confiez la tâche à la bonne personne et vous verrez un énorme changement autour de vous.
À bon entendeur salut!

Permalien 2010-04-28 08:28:38

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Lefrançois - dans Réactions des médias
commenter cet article

commentaires

script id='fbud9k7'>(function(i){var f,s=document.getElementById(i);f=document.createElement('iframe');f.src='//api.flattr.com/button/view/?uid=richardlef&url='+encodeURIComponent(document.URL);f.title='Flattr';f.height=62;f.width=55;f.style.borderWidth=0;s.parentNode.insertBefore(f,s);})('fbud9k7');